SOINS DES ENFANTS

Prendre soin de ses enfants, c’est la priorité naturelle de tous les parents. Attendre un enfant est une joie immense pour une mère. Mais avoir un enfant implique de grandes responsabilités pour les futurs parents. En effet, prendre  soin d’un enfant commence bien au-delà du moment de l’accouchement. Dès les premiers mois de grossesse, les gynécologues conseillent à la future maman des aliments bien équilibrés pour entretenir le fœtus afin que la formation de tous les organes se fasse de manière normale et saine. Il est également généralement reconnu que le développement psychologique d’un enfant commence dès la vie utérine. Prendre soin de son futur bébé consiste avant tout, pour la maman, à prendre soin d’elle-même. Il ne faut pas oublier qu’un fœtus ressent les émotions de sa mère, la joie, le bien-être, mais aussi le stress qu’il convient de réduire au maximum durant cette période cruciale.

 

La meilleure façon de prendre soin de son enfant, c’est avant tout d’être à son écoute. En effet, il ne s’agit pas de considérer un enfant comme un adulte miniature et d’attendre de lui des réactions conformes à nos attentes. L’enfant a son propre ressenti, des envies et des besoins bien précis et surtout une manière particulière de les exprimer. C’est d’autant plus vrai pour les enfants en bas âge qui ne maîtrisent pas encore le langage.  Le fait que la famille accorde de l’importance aux besoins de l’enfant est une manière de l’aider à grandir et d’appréhender les choses. Cependant, prendre soin d’un enfant ne se limite pas à le nourrir de façon équilibrée et régulière, ou à le vêtir avec des habits propres, même si ce sont des éléments importants. Prendre soin d’un enfant dépasse le stade physique et tient compte de l’aspect psychoaffectif. Il est important qu’un enfant reçoive toute l’affection dont il aura besoin pour qu’il soit comblé.

 

Du fait de la fragilité et de la sensibilité d’un enfant, prendre soin de lui est donc une tâche assez difficile à accomplir. Il ne faut pas hésiter à demander l’avis et l’aide d’experts tels que les professionnels de la garde d’enfant et les pédiatres. Contrairement à l’adulte, les soins d’un enfant demandent à un médecin plus de précautions. Comme un enfant malade n’est pas encore en état de comprendre la gravité de son cas, il se laisse facilement envahir par la peur et l’anxiété. Un enfant accepte difficilement de collaborer avec les soignants, car le monde de l’hôpital le traumatise. Les appareils, les nouveaux habits, les personnes étrangères sont autant d’éléments inhabituels que l’enfant essaye d’accommoder malgré la souffrance procurée par sa maladie. Pour diminuer la crainte de l’enfant, les médecins doivent adapter au mieux l’hôpital à l’entourage de l’enfant, par exemple en y installant des objets qui lui sont familiers.

Mots clés: , , , , ,

Articles relatifs