Garde d’enfants et impôts (tarifs)

Il est, pour bien des raisons, devenu inévitable pour la plupart des foyers de faire appel à la garde d’enfant. Il est vrai que le rythme de vie ne laisse plus suffisamment de temps aux deux parents pour prendre soin et garder leurs propres enfants, notamment les premières années. Il est bien souvent indispensable que les deux parents travaillent. La seule solution est alors la garde d’enfant. C’est un service qui nécessite un budget important, mais heureusement, il existe des aides de la CAF pour la garde d’enfants selon vos revenus et le nombre d’enfants à charge.

 

D’autres solutions existent également. Il est possible, sous certaines conditions, de bénéficier de réduction d’impôt. Il convient de distinguer deux manières distinctes de procéder à la garde d’enfant. En effet, les aides ne seront pas les mêmes s’il s’agit de garde d’enfant à domicile ou de garde d’enfant à l’extérieur. De même, les tarifs varient selon le type de prestation que vous décidez de choisir.

 

Concernant la garde d’enfant hors domicile, il existe plusieurs solutions : crèche, jardin d’enfants, garderie scolaire et assistante maternelle. Déjà, le crédit d’impôt n’est valable que pour la garde d’enfant de moins de 6 ans. Concernant les tarifs, au niveau des garderies groupées, cela peut énormément varier selon le type d’établissement : public ou privé, mais certaines crèches pratiquent des taux horaires dès 1 €. Si vous faites appel à une assistante maternelle, le salaire doit être au minimum 2,5 fois le SMIC et ne peut dépasser 5 fois le SMIC horaire. De toute manière, le calcul de la réduction d’impôt reste le même. Elle correspond à 50 % des dépenses en garde d’enfant hors domicile déclarées. Cependant, le plafond maximum est de 2300 € par enfant. Cela peut varier selon certaines conditions, mais en général, les réductions d’impôts ne peuvent pas dépasser 1150 €.

 

Si vous faites garder votre enfant ou vos enfants chez vous, la situation change un peu, les tarifs également. En général, le minimum est le SMIC, mais pour du personnel agréé et expérimenté, il faut prévoir environ entre 7 et 10 € de l’heure. Cette fois, la réduction d’impôt n’est pas liée directement à la garde d’enfant, mais à l’embauche d’un salarié à domicile. Le crédit d’impôt correspond toujours à 50 % des dépenses déclarées, mais dans ce cas le plafond est de 12 000 euros augmenté de 1500 € par enfant supplémentaire dans la limite de 15 000 euros. Si vous avez deux enfants, vous pourrez donc bénéficier de 7500 euros de crédit d’impôt si vos dépenses égalent ou dépassent 15 000 €.

 

Mots clés: , , , , ,

Articles relatifs