Garde d’enfants et impôts (tarifs)

Il est, pour bien des raisons, devenu inévitable pour la plupart des foyers de faire appel à la garde d’enfant. Il est vrai que le rythme de vie ne laisse plus suffisamment de temps aux deux parents pour prendre soin et garder leurs propres enfants, notamment les premières années. Il est bien souvent indispensable que les deux parents travaillent. La seule solution est alors la garde d’enfant. C’est un service qui nécessite un budget important, mais heureusement, il existe des aides de la CAF pour la garde d’enfants selon vos revenus et le nombre d’enfants à charge.

 

D’autres solutions existent également. Il est possible, sous certaines conditions, de bénéficier de réduction d’impôt. Il convient de distinguer deux manières distinctes de procéder à la garde d’enfant. En effet, les aides ne seront pas les mêmes s’il s’agit de garde d’enfant à domicile ou de garde d’enfant à l’extérieur. De même, les tarifs varient selon le type de prestation que vous décidez de choisir.

 

Concernant la garde d’enfant hors domicile, il existe plusieurs solutions : crèche, jardin d’enfants, garderie scolaire et assistante maternelle. Déjà, le crédit d’impôt n’est valable que pour la garde d’enfant de moins de 6 ans. Concernant les tarifs, au niveau des garderies groupées, cela peut énormément varier selon le type d’établissement : public ou privé, mais certaines crèches pratiquent des taux horaires dès 1 €. Si vous faites appel à une assistante maternelle, le salaire doit être au minimum 2,5 fois le SMIC et ne peut dépasser 5 fois le SMIC horaire. De toute manière, le calcul de la réduction d’impôt reste le même. Elle correspond à 50 % des dépenses en garde d’enfant hors domicile déclarées. Cependant, le plafond maximum est de 2300 € par enfant. Cela peut varier selon certaines conditions, mais en général, les réductions d’impôts ne peuvent pas dépasser 1150 €.

 

Si vous faites garder votre enfant ou vos enfants chez vous, la situation change un peu, les tarifs également. En général, le minimum est le SMIC, mais pour du personnel agréé et expérimenté, il faut prévoir environ entre 7 et 10 € de l’heure. Cette fois, la réduction d’impôt n’est pas liée directement à la garde d’enfant, mais à l’embauche d’un salarié à domicile. Le crédit d’impôt correspond toujours à 50 % des dépenses déclarées, mais dans ce cas le plafond est de 12 000 euros augmenté de 1500 € par enfant supplémentaire dans la limite de 15 000 euros. Si vous avez deux enfants, vous pourrez donc bénéficier de 7500 euros de crédit d’impôt si vos dépenses égalent ou dépassent 15 000 €.

 

Mots clés: , , , , ,

Qualité d’une bonne nounou (règles de sécurité)

Comment reconnaître une bonne , c’est une question délicate ! Au fil du temps, le meilleur indicateur est la relation de l’enfant avec la personne qui le prend en charge. Si l’enfant est heureux et en bonne santé, c’est un signe positif. Mais, il est évident qu’on ne peut attendre de voir comment évolue la garde lorsqu’on choisit une nouvelle .

 

Il faut donc se baser sur plusieurs critères, déjà dès la lecture du CV : expérience, diplôme, etc. Ensuite, il convient de faire un entretien et c’est l’occasion de poser un certain nombre de questions. N’oubliez pas qu’une nounou est là pour prendre soin de votre enfant, c’est-à-dire qu’elle doit être capable de le nourrir convenablement, de jouer avec lui et de l’occuper, mais aussi de prévenir certains risques.

 

C’est pourquoi, vous pouvez lui faire passer un petit test sur les règles de sécurité basiques ou bien les lui rappeler à l’occasion. Voici une liste des principales règles à toujours avoir en tête :

 

  • Si un animal est présent dans la maison, l’enfant ne doit jamais être laissé seul avec l’animal, même si apparemment l’entente est absolue entre eux.
  • Il convient de protéger les balcons, balustrades et escaliers avec des rambardes appropriées. Il est préférable de bloquer l’accès des escaliers avec une barrière.
  • Il faut prendre garde à tous les objets sur lesquels l’enfant pourrait grimper et donc tomber.
  • Il est essentiel d’empêcher l’accès aux différents systèmes de chauffage : poêle, insert, cheminée et de les indiquer comme points sensibles à la nounou. L’emploi de pare-feu est indispensable.
  • Vérification de tous les emplacements dangereux. L’idéal étant d’installer des protections adaptées ou d’en interdire l’accès : par exemple, on pense aux coins de meubles, angles de murs, fenêtres, prises électriques, prises multiples, rallonges, etc.
  • Il convient de créer un espace réservé aux enfants dans lequel tout est optimisé pour leur sécurité.
  • L’espace de couchage doit être adapté, par exemple les lits superposés ou en mezzanine sont déconseillés aux enfants trop jeunes (moins de 6 ans).
  • Les jouets et le matériel de puériculture doivent être adaptés à l’âge du ou des enfants et en état correct de fonctionnement.
  • Lors de l’emploi d’une poussette, l’enfant doit être attaché. Il en va de même pour une chaise haute.
  • La pièce dans laquelle joue un enfant doit posséder un sol souple ou avoir un tapis.
  • Si l’enfant a l’habitude des tétines, il convient de garder une grande vigilance : possibilité d’étouffement et veiller également à la propreté.
  • Attention aux plantes toxiques à l’intérieur ou à l’extérieur. S’il y a des plantes dangereuses, prévenez la personne en charge du bébé.
  • Interdire l’accès de la cuisine à un enfant seul. Tous les produits dangereux (alcools, médicaments, produits d’entretien) doivent être situés en hauteur dans des placards fermés à clé).

Bien évidemment, ces différentes mesures ne dispensent pas de la vigilance permanente d’un adulte.

 

Mots clés: , , , , ,

Soin des enfants (sécurité et tarifs)

Lorsqu’on parle de garde d’enfant ou de , il va de soi qu’une des questions que tous les parents se posent est de savoir comment l’enfant va être soigné. Il n’est pas si évident que cela de laisser la responsabilité de son enfant à une personne étrangère au foyer, tout du moins au début. Une fois qu’un climat de confiance s’est installé, en général, il y a moins d’appréhension de la part des parents.

 

C’est pourquoi, lors du choix d’une nouvelle nounou, certains critères sont à étudier avec minutie, notamment l’expérience, les diplômes éventuels … On constate que deux éléments influent sur la décision dans la plupart des cas : les tarifs et la notion de sécurité. Il faut donc prendre en considération vos attentes et l’âge de vos enfants.

 

Plus vos enfants sont en bas-âge, plus il est important de choisir une personne compétente qui a de l’expérience et l’habitude de prendre soin d’enfants très jeunes. Même si on trouve facilement des baby-sitters sur Internet ou par le bouche à oreille, toutes ne sont pas forcément qualifiées pour s’occuper d’un bébé. Vous pouvez également faire appel à du personnel qualifié tel qu’une assistante maternelle qui est chargée de s’occuper de tous les besoins de votre enfant. Certaines assistantes maternelles se déplacent à domicile, d’autres parfois travaillent chez elles. Le tarif dans ce cas est plus élevé qu’une nounou non qualifiée. Il faut compter au minimum un salaire équivalent à 2,25 fois le SMIC.

 

Les assistantes maternelles sont formées pour connaître et respecter toutes les règles de sécurité basiques : surveillance continue, éloignement des objets dangereux, connaissance des besoins nutritionnels d’un enfant.

 

 

Pour des enfants un peu plus âgés et pour des durées limitées, vous pouvez faire appel soit à un professionnel de la garde d’enfant, soit à un jeune de votre entourage. Il est certain qu’une personne expérimentée maîtrise certaines règles et peut agir très vite et sereinement en cas de souci, mais il est vrai aussi, que des enfants s’épanouissent plus facilement avec quelqu’un de leur entourage. Pas la peine d’être diplômé pour donner de l’affection. Par contre, n’oubliez pas de préciser, quelle que soit la personne que vous engagez, les règles qui doivent être respectées : horaire des repas, heure du coucher, médicament si besoin, et évidemment un rappel des règles de sécurité. En général, le tarif de la garde d’enfant varie entre 6,80 et 7,5 € de l’heure pour le baby-sitting pour un enfant. Ajoutez 1 € en moyenne par enfant supplémentaire. Par contre, ayez en tête que si vous avez plus de trois enfants, une personne peut se retrouver assez vite débordée.

Mots clés: , , , , ,